lundi 15 février 2021

Semaine de stage pour les 3èmes au collège : des simulations d’entreprises

Chaque année les élèves de 3ème font un stage en immersion dans une entreprise durant une semaine pour avoir une approche d’un métier qui les intéresserait et également porter un regard sur le monde professionnel. Cette année le stage a eu lieu du lundi 25 janvier au vendredi 29 janvier.

Avec le covid,  obtenir un stage n’allait pas de soi et certains stages ont été déprogrammés.

 

Les deux élèves du groupe aménagement  du hall d'entrée de l'administration présentent leur projet.

Aussi, le collège a accueilli ces élèves. M. Schmitt, professeur de technologie, a proposé aux enseignants et à l’administration de leur soumettre des projets de création avec un cahier de charges à l’appui (dans le but de simuler ce qui se fait en entreprise).

Cinq projets ont été présentés et quatre ont été retenus par les élèves :


 

 1.    Proposer un plan de réaménagement du hall d’entrée de l’administration. 

  

2.    Réaliser des lettres grand format avec du plastique rigide expansé de trois millimètres d’épaisseur pour le CDI:


- les lettres CDI pour être affichées au-dessus de la porte d’entrée et être visibles de loin ;


- les lettres ROMANS afin d’être affichées en hauteur sur le mur au-dessus des rayons dédiées à ce thème.

 


3.    Réaliser des chiffres : 1, 2, 3 pour différencier les ruches qui abritent les abeilles.


Ces chiffres doivent être visibles de loin, en bois et la fixation doit être amovible puisque ces ruches sont louées.

 4.    Proposer une bande son pour une ou plusieurs sonneries destinées à rythmer les heures de cours de la journée. La durée de la bande son ne doit pas dépasser 10 secondes.

 Les élèves ont constitué des groupes et ont travaillé en autonomie surveillés par les enseignants.

Le vendredi après-midi, les élèves ont présenté oralement en salle de technologie leurs créations et leurs démarches devant le principal, M. Witmann, la principale-adjointe, Mme Neeff et quelques professeurs.


 Il faut dire qu’ils se sont prêtés au jeu et ont simulé des entreprises avec pour chacune la création d’un nom, d’un logo, … Ils ont également associé des métiers à leurs différentes entreprises et ont fait des recherches en ce sens. Enfin, ils ont complété leurs carnets de stages.

Un grand merci à M. Schmidt qui a coordonné toute l’activité et un grand bravo aux élèves pour leurs réalisations !

Un carrefour des métiers en distanciel

 

Chaque année un Carrefour des métiers est organisé à Strasbourg à destination des élèves de 3ème. C’est l’occasion pour les élèves de rencontrer des professionnels et d’avoir un échange avec des enseignants. Cette année les élèves intéressés se sont rendus au CDI dans la semaine du 08 au 12 février pour suivre les rencontres en distanciel. Après une présentation des métiers et des formations les élèves ont pu poser des questions.

Cette manifestation est organisée par les CIO et les lycées de l'Eurométropole. Différents secteurs ont intéressé nos élèves : les formations des services à la personne, la vente et le commerce, la sécurité, beauté et bien-être, …

mardi 2 février 2021

Un parent d’élève, M. Scotto d’Abbusco, parle de la justice à deux classes de 4ème

 Mme Tardivaud a organisé la rencontre mercredi 20 janvier au matin au CDI dans le cadre du cours d’éducation civique. M. Scotto d’Abusco s’est d’abord adressé pendant une heure à la classe de 4D puis à la classe de 4C.


Les élèves ont été invités à produire un article de journal destiné à être publié sur ce blog. Voici la synthèse de Narjiss 4C et des extraits d’autres élèves des deux classes.

Narjiss 4C : « Le mercredi 20 janvier 2021, nous avons assisté à l’intervention d’un ancien greffier. Grâce à cette entrevue, nous avons non seulement pu approfondir nos connaissances à propos de la juridiction pénale, mais aussi écouter l’expérience d’une personne directement liée à la justice française. L’intervenant nous a dit en premier « On ne fait pas que juger ». En effet, malgré ce que l’on peut croire, travailler dans la justice est un métier bien plus complexe qu’on ne le pense. On peut notamment être implilqué dans des situations dangereuses nécessitant l’intervention de la police par exemple. Par la suite, l’intervenant nous a montré sa robe d’audience (qui est attribuée). Après cela, il nous a expliqué en quoi consistait le métier de greffier, les études à faire post-bac pour en devenir un, la hiérarchie des tribunaux, les aménagements de peine, comment se déroule une audience ou encore les exceptions à la loi. En conclusion, cette rencontre  été très enrichissante et permettra peut-être à certains de s’intéresser un peu plus aux métiers de la justice et envisager une carrière là-dedans».

Lenna 4D : «Le rôle du greffier c’est celui qui dactylographie les débats et qui est garant de la procédure.»

Julien 4D : «Pour être greffier il faut avoir passé un concours et avoir bac +2 ».

Felicia 4D : « Le greffier possède un exemplaire du code civil et du code de procédure pénale. Ce sont des ouvrages sur lesquels on s’appuie souvent lors d’un procès ».

Victoria 4D : « Nous avons appris que concernant le trafic de stupéfiants la plus grosse peine est de dix ans de prison et 60 000 euros d’amende et la plus petite est de un an de détention et 37 000 euros d’amende ».

Suzanne 4D : «Nous savons maintenant que nous pouvons porter plainte par différents moyens comme en allant au commissariat de police ou de gendarmerie, en envoyant un courrier au Procureur de la République ou en se constituant partie civile ».

 Cécile  4D : «J’ai trouvé cette intervention très intéressante et j’ai appris pas mal de choses que je ne connaissais pas ».

Capucine 4C : « Il nous a raconté plusieurs anecdotes(…) Lors de sa permanence téléphonique une personne téléphonait et l’insultait, le menaçait et quand on raccrochait, celui-ci rappelait immédiatement (il avait appelé environ 100 fois en une heure) jusqu’à ce qu’on localise l’appel et qu’on l’emmène au tribunal. »

Ninon 4C :  « Afin d’éviter les plaintes abusives on doit donner une somme d’argent qui est fixée par le tribunal en fonction de nos ressources.»

Lyne 4C : « Les mineurs qui se font juger peuvent faire des travaux d’intérêt généraux au lieu de payer une amende ou d’aller en prison ».

Théo 4C : « On a vu que les perquisitions ont le droit d’avoir lieu que de 6 heures à 21 heures sauf sur dérogation du procureur  (terrorisme, trafic de drogue) ».

Eliott 4C : « Le greffier s’occupe de peines, il doit les signer. Il s’occupe de l’exécution des peines, des procès-verbaux. Il aménage les peines».

Emile 4C : « Lors d’une enquête, seul le greffier peut faire ordonner un bris de scellé afin de procéder à des prélèvements ADN ».

Cloé 4C : «Déférrer : enlever les menottes, se présente devant le greffier sans menottes ».

Mélissa 4C : « Le tribunal travaille 24 h/24, 7 jours/7 ».

UN GRAND MERCI A M. SCOTTO D’ABBUSCO

jeudi 21 janvier 2021

Intervention sur le harcèlement en classe de 6ème

 Mardi 12 janvier, deux gendarmes de la brigade de la Wantzenau sont intervenus pendant une heure avec chaque classe de 6ème.

La séance  a débuté par une définition du harcèlement. Ensuite les différents types de harcèlement ont été listés : harcèlement moral, physique, cyber-harcèlement… Des exemples ont été donnés. Les élèves ont également eu la parole et certains ont témoigné.

Les gendarmes ont expliqué les conséquences sur la victime et ont expliqué aux élèves que faire quand on est victime ou témoin.